Du travail à l’Europe, en passant par le réchauffement climatique ou les « fake news », rencontres avec des femmes et des hommes qui aident à éclaircir le fouillis du monde.

Et si les philosophes nous donnaient des super pouvoirs ? Si leur réflexion accroissait notre puissance en nous rendant plus lucides, plus pertinents, plus justes ? Si, en nous permettant d’envisager les choses autrement, ils nous ouvraient de nouveaux horizons et surtout nous offraient une capacité d’action inédite ? Car, plus que jamais, l’époque nous requiert, l’urgence environnementale nous presse, les attentats nous mobilisent, la crise politique nous alarme. Il nous faudrait retrouver une ligne de conduite et donc une ligne de pensée.

On a beaucoup sollicité, ces derniers mois, les historiens ou les économistes, devenus maîtres dans les grandes questions : d’où venons-nous ? Où allons-nous ? C’est au tour des philosophes. Le pari de ce supplément spécial est de proposer des rencontres avec des femmes et des hommes qui travaillent à éclaircir le fouillis du monde, loin de l’agitation médiatique.

La nécessité de retrouver du commun

Ce sont des voix nouvelles qui s’expriment. Toutes proposent de reprendre la main – tant sur le changement climatique, qui n’est pas une apocalypse, que sur les algorithmes, dont la dictature n’est pas une fatalité. Elles contestent l’emprise inéluctable des « fake news » ou la propagation d’un travail déshumanisant. Elles considèrent que les peurs qui nous habitent peuvent nous donner de l’élan, tout comme l’espoir d’un monde qui s’arrache aux positions assignées en fonction des sexes nous rend de la liberté.

Quant à l’Europe, elle est à la croisée des chemins : le débat démocratique peut lui conférer son sens comme espace de droits et de dignité. Dans leur grande majorité, ces voix insistent sur la nécessité de retrouver du commun.

Bref, ces entretiens sont des moments de pause. Pour nous tous et pour vous autres. Pour que vous sautiez dans la nouvelle année en sachant qu’à défaut de changer de monde vous pouvez changer d’idées, et que c’est déjà une façon de le transformer.

En savoir ICI

YOUR REACTION?

Facebook Conversations